Investir dans une maison neuve : quelle stratégie ?

Investir dans une maison locative permet de se constituer un patrimoine tout en profitant d’un placement sûr. Après, chaque projet d’investissement est unique : il dépend de votre situation, de votre projet de vie, de vos objectifs personnels.

Quel sont les objectifs de votre investissement ?

Vos objectifs personnels vont orienter votre projet d’investissement. Il est donc très important de les définir précisément : souhaitez-vous assurer un complément de revenu (notamment en prévision de votre retraite) ? Projetez-vous de loger vos proches ? Envisagez-vous de vivre dans votre maison après une période de location ? Et pourquoi pas investir et louer en même temps ? Aspirez-vous plutôt à revendre votre bien pour dégager une plus-value ?

Ces éléments vont vous permettre d’affiner votre projet : l’emplacement, la conception de votre maison, le budget, les aides ou les dispositifs fiscaux auxquels vous pouvez prétendre…

Opter pour le dispositif d’investissement Pinel ?

Le dispositif fiscal Pinel séduit particulièrement les investisseurs dans le neuf. Il permet en effet de déduire de vos impôts jusqu’à 63 000€ du montant de votre acquisition. En effet, grâce à une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% sur 6, 9 ou 12 ans (selon la durée de location), ce sont vos impôts et les loyers perçus qui financent en partie votre maison. De plus, la loi Pinel vous permet de louer le logement à vos proches (parents, enfants…).

Quoi qu’il en soit, il est recommandé de profiter de l’effet de levier du crédit pour financer votre acquisition. D’autant plus qu’en déduisant les intérêts d’emprunt de vos loyers, vous diminuerez vos recettes locatives et limiterez votre pression fiscale.

Concrétiser votre projet de maison locative

L’emplacement que vous ciblerez découlera de vos objectifs. Il vous faudra ainsi prendre en compte un zonage spécifique en Pinel, la demande locative bien sûr (dans quel quartier, pour quelle surface, quelles perspectives), la proximité des commodités pour vivre tout en louant (avec un studio attenant par exemple), les besoins de vos proches si la maison leur est destinée, le cadre de vie en prévision de votre installation au moment de la retraite…

De même, les plans – et donc le coût – de construction diffèreront selon la destination de votre bien. C’est votre projet qui influencera la conception.

Viser la rentabilité

Toujours selon vos objectifs, vous devrez probablement garder en tête la rentabilité de votre projet d’investissement immobilier. Elle dépend du coût de votre acquisition, des loyers perçus et des charges, et se calcule ainsi : (loyer annuel hors charge – frais et charges) / coût d’acquisition x 100.

Elle oscille entre 3 et 5% net pour une maison locative. Tout dépendra de l’emplacement (et donc du loyer espéré) et du mécanisme fiscal pour lequel vous avez opté.

Quoi qu’il en soit, si vous n’habitez pas sur place ou à proximité de votre maison locative, il est conseillé de souscrire une garantie loyer impayé (GLI), ou de confier la gestion locative à un professionnel comme MDA Patrimoine, pour continuer à percevoir les loyers en cas de défaillance du locataire et assurer ainsi la rentabilité de votre bien.